Loire poubelle à Montoir

Par 21 janvier 2010 actualités

Une information transmise par l’association Robin des Bois, association de protection de l’homme et de l’environnement depuis 1985 :

Photo F. Gasnier / Robin des Bois

Photo F. Gasnier / Robin des Bois

Des usagers du terminal de Montoir nous signalent des anomalies et des pratiques polluantes pendant le déchargement en cours du Nordmosel, un minéralier transportant du coke de pétrole. Ce combustible est un résidu de distillation d’hydrocarbures. Le déchargement approprié par bandes transporteuses est perturbé par la pulvérulence du matériau et par la présence d’eau au fond des cales du navire. Des quantités importantes, 15 à 20 tonnes de coke de pétrole qui se présentent sous forme de petits boulets sont en fin de journée éparpillées sur le quai. Ces pertes de cargaison sont ensuite éjectées dans la Loire à l’aide de canons à eau. La pratique de la Loire poubelle est ordinaire. Soja, tourbe et autres vracs débarqués à Montoir subissent le même sort que le coke de pétrole.

La question subsidiaire est de savoir pourquoi les fonds des cales du Nordmosel sont pleins d’eau. La question principale est de savoir où en est le réseau de collecte des eaux de lavage des quais et la station de traitement des effluents.

En attendant cet équipement planifié et réglementaire, les sédiments de la Loire se chargent en déchets polluants à des degrés divers ; un jour les dragues interviendront, les ramasseront et iront rejeter les boues sur le plateau de la Lambarde dans l’estuaire. C’est pas cher et discret. Ces modes de gestion des déchets portuaires sont courants dans l’ensemble des ports.