Réunion publique d’information

O2 – de l’oxygène pour l’Ondaine, en partenariat avec le Collectif Loire Amont Vivante, vous propose une réunion d’information le vendredi 19 juin à 20h00, Salle Massenet à Pont Salomon

Le sujet proposé est la problématique de la gestion en eaux sur la vallée de l’Ondaine avec en question de fond l’utilité du barrage des Plats.

La parole sera donnée à monsieur Antoine Lardon, président de la Fédération de Pêche de Haute-Loire et membres du Collectif  Loire Amont Vivante.

Le CLAV, qui travaille à la restauration des rivières de la Loire amont, conformément à ce que demande l’Europe, veut engager l’indispensable débat sur l’utilité de l’ouvrage. Il préconise, entre autres propositions, une interconnexion entre le barrage de l’Ondenon, le barrage de l’Echapre,
le barrage du Cottatay et la conduite du Lignon.

La question se pose alors, faut il vraiment reconstruire le barrage des Plats ou le laisser en état comme le barrage du Piney.

Cette solution a les avantages d’être bien moins couteuse que la reconstruction du barrage des Plats, (entre 6 et 8 millions) et d’être plus écologique, plus en conformité avec l’objectif collectif de « retrouver des rivières vivantes ». Ne faudrait il pas plutôt classer la Semène « rivière sanctuaire » afin de conserver les moules perlières, écrevisses, à patte blanche, loutres, toutes espèces protégées par la loi ?

Il faut aussi savoir que ce barrage e été construit sur l’hypothèse des élus locaux des années 50, selon laquelle la population de Firminy pourrait atteindre 80 000 personnes, ce qui n’est pas le cas puisqu’elle n’excède pas à ce jour les 20 000 personnes.

Le Collectif Loire Amont Vivante, créé en 1999 pour alerter l’opinion sur la situation préoccupante de la retenue de Grangent, milite également pour une gestion durable de la ressource en eau et des rivières du haut bassin de la Loire, pour limiter autant que possible les atteintes à l’eau, bien précieux incontournable pour toute vie.

Pour économiser l’eau, une politique diversifiée, comme cela se fait ailleurs en Europe, et dans quelques communes de France, devrait être menée par une campagne pour utiliser des économiseurs sur les robinets, favoriser la récupération des eaux de pluie, l’ utilisation des eaux brutes pour l’arrosage, quand ceux-ci sont indispensables, plutôt que l’eau potable, en augmentant les rendements des réseaux d’eaux potables des communes : les idées en manquent pas, et les populations sont aujourd’hui prêtes à agir,
comme le démontre le succès du Grenelle de l’environnement. Le prix de l’eau devrait être également en fonction de la consommation et du nombre d’habitants d’un foyer. Plus on surconsomme, plus le prix de l’eau devrait être élevé.

Alors, si le sujet vous intéresse, si la gestion de l’eau, question primordiale pour les générations futures vous interpelle, nous vous convions à cette réunion publique ou toutes les questions sont les bienvenues.

Pour approfondir : blog sur les barrages de la Loire, notamment le barrage des Plats

article sur les incidences sur le milieu aquatique du Barrage des Plats

article sur l’historique de la vidange du Barrage des Plats

article sur les données économiques du Barrage des Plats

article sur l’historique du Barrage des Plats