SOS Loire vivante exige «une gestion globale de la vallée de la Loire»

sosloirevivante“Avec un brin de nostalgie, une poignée de militants de SOS Loire vivante ont rejoint les bords de Loire, sur le site symbolique de Serre-de-la-Fare (Haute-Loire), hier. Un site riche de symboles : celui de la victoire contre le projet de barrage. Artisans de la lutte, Roberto Epple et Jean-François Arnould ont fait revivre les grandes étapes de l’occupation.

Roberto Epple en a profité pour lancer un appel solennel, « afin que les terrains acquis à l’époque par l’Epala reviennent aux gens d’ici, mais pas n’importe comment. Ils doivent former un ensemble cohérent et ne pas être démantelés et revendus à des prix trois fois plus bas que ceux payés à l’époque ».

En martelant : « Nous ne voulons pas de vente aux enchères de cette vallée, et nous souhaitons éviter le morcellement. C’est pourquoi nous présentons une pétition en faveur d’un projet de gestion qui irait dans le sens de l’intérêt public. Nous demandons même que la vallée soit classée patrimoine à l’Unesco ».

lire la suite : Le Progrès