1ère rencontre inter-associative pour une Loire Vivante 2010-2012

Par 19 avril 2010 actualités

Compte-rendu de la 1ère rencontre associative du secteur « Sources et Gorges » du bassin de la Loire 2010 – 2012

à Lempdes (63), le vendredi 26 mars 2010

Président de séance : Roberto Epple, Pdt SOS Loire Vivante – ERN France

Nombre de participants : 31 personnes

Nombre d’associations représentées : 23 dans le secteur Sources et Gorges du bassin de la Loire, et de nombreuses excusés.

Lors de cette réunion, les associations ont été informées de la remise récente des prix des Héros de l’eau du WWF décernés à :

–          Christian Guinard (FRANE)

–          Christian Bouchardy (Catiche production)

–          SOS Loire Vivante – ERN France.

3 prix sur 4 ont été remportés par le secteur Sources et Gorges !

Nos remerciements aux personnes suivantes qui ont présenté leur travail pendant l’après-midi :

–          Joël Herbach (Président Allier Sauvage) : Méthode d’évaluation des pressions exercées par les loisirs et sports de nature sur les milieux naturels de l’Allier

–          Antoine Lardon (Président Fédération Pêche Haute Loire) : Le barrage des Plats est-il nécessaire ?

–          Alain Bonard (Vice Président FRAPNA Loire) : Grangent, un barrage sur le fleuve depuis plus de 50 ans ! (Solutions pour la vidange)

–          Laurent Maly (Chef du service conservation / gestion des milieux, LPO Auvergne)

–          Julien Saillard (Responsable technique, CEPA)

pont-du-chateau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eléments qui ressortent de cette 1ère rencontre :

1. Le Plan Loire

Le Plan Loire Grandeur Nature créée en 1994 à la suite du combat associatif pour une « Loire Vivante » est une chance unique de travailler à l’échelle d’un grand bassin versant dans un seul pays avec une seule langue. C’est ce qui en fait un modèle dans toute l’Europe

Au fil des années, le Plan Loire est devenu une machine institutionnelle, laissant de moins en moins de place aux associations. Nous souhaitons un retour des associations au cœur des projets du Plan Loire. Actuellement, les dossiers sont d’une lourdeur administrative telle que même des grosses associations n’ont pas la possibilité d’y participer. Cette lourdeur administrative rend difficile la participation des associations qui peuvent pourtant porter des projets innovateurs.

Plus grave, le Plan Loire est dépourvu de toute gouvernance. La société civile, notamment les associations, ne sont plus impliquées en amont et pendant les phases de mise en œuvre des Plan Loire successifs.

La simple tenue d’une conférence des acteurs du bassin de la Loire ne peut pas remplacer une vraie gouvernance.

L’ensemble des associations présentes ont reconnues que la gouvernance est le point le plus important, et donc prioritaire, sur lequel nous devons nous attarder.

Il faut donc travailler immédiatement sur la gouvernance, puisqu’une évaluation du Plan Loire en court semble être prévue en automne 2010.

Par la suite, d’autres travaux sur le positionnement des associations sur le futur Plan Loire 4 pourront avoir lieu.

2. Les SAGEs

Une coordination trans- et inter-SAGE nous apparaît également importante, au-delà du travail effectué par la FRANE qui est présente dans tous les SAGE de la région Auvergne, mais pas sur le reste des SAGE du secteur Sources et Gorges.  Cependant, le sujet n’est pas perçu de la même manière par les associations. La nécessité d’une coordination n’est pas ressortie clairement de cette réunion. Pourtant la quasi-totalité des SAGEs du secteur Sources et Gorges arrivent dans une phase cruciale, la définition des stratégies, qui fixe la ligne d’ambition de la gestion de l’eau durant les prochaines années.

–          Faut-il créer de familles de SAGEs : famille « Loire amont et affluents », famille « Allier et affluents », Famille « Vienne – Clain », Famille « Cher et affluents » ?

–          Faut-il réaliser des groupes de travail par thématique (continuité écologique, hydroélectricité, têtes de bassin,…) ?

Toutes ces questions vaudraient certainement la création d’un groupe de travail SAGE pour aller plus loin dans la réflexion.

3. Autres sujets à développer

D’autres sujets ont également retenus notre attention, ils pourraient faire l’objet de points lors d’une prochaine réunion:

–          Quels objectifs devons nous avoir à l’horizon 2015 (DCE) ? Avoir des rivières en bon état écologique et de les maintenir dans cet état ? ou d’avoir des masses d’eau en mauvais état pour que des actions de restauration (qualité de l’eau, morphologie,…) soient engagées ?

–          Quelle hydroélectricité pour demain ? Est-ce qu’on veut garder encore certaines rivières libres de tout aménagement quitte à sacrifier les rivières déjà fortement aménagées ?

–          Réintégrer le projet Loire Nature au sein du Plan Loire !

Les décisions :

Nous envisageons après notre débat lors de cette rencontre de créer 2 Groupes de Travail :

Groupe de Travail PLGN : en 2 phases :

à Phase I (avant automne 2010) : Evaluation de l’actuel Plan Loire 3 (regroupant également l’aspect gouvernance),

à Phase II (après automne 2010) : Elaboration du futur Plan Loire 4 (sur la base de l’évaluation réalisée)

 

Groupe de Travail SAGE : Coordination des associations inter et trans – SAGE du secteur Sources et Gorges,

Les groupes de travail doivent être mis rapidement en place.

Le Groupe PLGN devra se mettre rapidement au travail, nous devons finaliser l’évaluation du Plan Loire en automne 2010 (phase I).


Le Groupe SAGE, un peu moins urgent, doit se réunir pour établir une stratégie pour une future coordination des SAGE du secteur Source et Gorges.
Vous pouvez vous inscrire dans un ou plusieurs groupe(s) de travail, avant le 23 avril 2010, à l’adresse suivante : sosloirevivante@rivernet.org

Nous travaillerons dans un premier temps par mail.

Par la suite et quand cela deviendra nécessaire, nous organiserons quelques réunions physiques ou téléphoniques avant d’organiser une plénière qui permettra de présenter la restitution de tous les travaux des groupes de travail.