Action Rivières Vivantes : Il est grand temps de se réconcilier avec nos fleuves

Sensibiliser enfants et adultes au respect de l’environnement est devenu essentiel pour agir efficacement contre la menace qui plane sur les fleuves et leurs écosystèmes. Dans ces perspectives, le WWF-France, en partenariat avec la Fédération Rhône Alpes de Protection de la Nature (FRAPNA) mène depuis 2001 des actions concrètes d’Education à l’Environnement au travers du programme « Action rivières Vivantes » qui propose aux enseignants de monter des projets scolaires permettant aux enfants de prendre conscience des enjeux environnementaux de l’eau douce et des actions qu’ils peuvent mettre en place pour la préserver.

Parmi toutes les classes qui participent à notre programme, le WWF tient à mettre en avant certains participants :

Le 28 mai 2009, des enfants de Saint-Étienne (42) se rendront sur le Furan accompagnée par Céline COUSIN et Audrey ORCELLE de la Ligue de l’enseignement 42.

Le 04 juin 2009, des enfants de CE2 de l’école privée Saint-Pierre se rendront à leur tour sur le Furan.

Le 11 juin 2009, sur la commune de Rive de Gier (42) qui a été touchée par de fortes inondations en novembre 2008, des élèves de collège se rendront sur leur rivière accompagnés par leurs professeurs et par Martin ARNOULD, responsable du programme « Rivières Vivantes » au WWF qui débattra avec eux des réponses à apporter en matière de gestion du risque naturel d’inondations dans une vallée comme celle du Gier, profondément modifiée par deux siècles d’aménagements.

C’est grâce à l’appui de la Ligue de l’Enseignement que cette Journée « Rivières Vivantes » est organisée. Elle sera pour les élèves et leurs enseignants, l’occasion de découvrir leurs rivières, ainsi que la faune et la flore qui s’y développe. Les échantillons et observations relevées lors de ces sorties donneront lieu à un Grand Rapport National sur la perte de la biodiversité et la pollution de nos fleuves qui sera mis en ligne sur le site wwf.fr.

Retrouvez toute l’actualité et le calendrier des Actions Rivières Vivantes sur le lien suivant: action rivières vivantes

documentation sur l’action Rivières Vivantes 2009 :

[issuu layout=http%3A%2F%2Fskin.issuu.com%2Fv%2Flight%2Flayout.xml documentid=090514093651-d72ba711b8064f368b0f7d0db55424cd docname=jrv_3_finale_bd username=clav42 loadinginfotext=Journ%C3%A9e%20Rivi%C3%A8res%20Vivantes%202009 showhtmllink=true tag=vivantes width=590 height=417 unit=px]

Contacts locaux :

Laurent SUE, responsable de l’éducation à l’environnement de la Ligue de l’Enseignement 42 : 06 80 90 95 10

Martin ARNOULD, responsable du programme « Rivières Vivantes » du WWF : 06 23 46 09 68

Contacts presse :

Georges EMBLANC, Coordonnateur de la campagne « Action Rivières Vivantes » pour le WWF-France – 06 76 75 87 66 / gemblancwwf.fr

Pierre Chasseray, Responsable Relations Presse pour le WWF France – 06 87 92 32 68 / pch@wwf.fr

Mélanie Pasquier, Attachée de Presse pour le WWF France – 01 55 25 84 37/ mpasquier@wwf.fr

Déroulement typique d’une animation :

animations au bord du Furan (Saint Etienne) – durée 2 h environ (trajet en car non compris)

Ligue de l’enseignement “Rivières Vivantes”

Les élèves, enseignants et accompagnateurs sont accueillis par les animatrices de La Ligue de l’Enseignement sur le site du Furan (quartier Le Bernay – Saint Etienne) pour deux heures de découverte de la biodiversité de la rivière.

Dans un premier temps, les enfants identifient les composants de la ripisylve grâce à un jeu de reconnaissance de la végétation : en groupes ils partent à la recherche des variétés balisées dont ils doivent reconnaître la feuille parmi celles qui leur sont proposées sur une fiche. Ensuite ils s’appliquent à trouver le nom des arbres et des plantes concernées.Un deuxième jeu autour de la faune des rivières leur est proposé : toujours en groupes et munis d’une fiche animal et d’indices, ils partent à la recherche de l’empreinte de patte que celui-ci laisse derrière lui (les empreintes étant disséminées sur le terrain).

Dans un deuxième temps, les enfants étudient la faune aquacole. Munis d’épuisettes ils pratiquent une « pêche aux petites bêtes » révélant la présence de larve de libellule, d’éphémère, de trichoptères, des sangsues et autres invertébrés qu’ils observeront ensuite dans des boites loupes avant de les relâcher dans leur milieu naturel.

Tout ce petit monde repart avec des souvenirs plein la tête de cette rivière en espérant qu’ils auront retenus l’importance de sa préservation !