Barrage des Plats – Lettre ouverte des Verts à la préfète

On ne peut que se réjouir de l’opposition qui continue à se développer autour de ce projet aberrant, après la question posée à Saint-Etienne en conseil municipal par M. Brodhag où l’on s’aperçoit que tout le monde est contre, sauf les quelques élus et députés derrière la “réhabilitation” de l’ouvrage.

Les Verts de Saint-Etienne/Ondaine ont donc rédigé et mis en ligne une lettre ouverte à la préfète que nous retranscrivons ici :

à Madame Fabienne Buccio, Préfet de la Loire

À Saint Etienne, le 2 Février 2013

Objet : Lettre ouverte au sujet des travaux en cours du barrage des Plats

Madame le Préfet de la Loire,

Europe Ecologie Les Verts s’est exprimé publiquement plusieurs fois au sujet de la re-construction du barrage des Plats sur la commune de St Genest Malifaux au cœur du Parc Naturel Régional du Pilat : Conseils municipaux et syndicaux, enquête publiques, média, …

Nous sommes extrêmement surpris par l’empressement à diligenter ces travaux de reconstruction  qui nous apparaissent disproportionnés dans la période de crise des budgets des collectivités locales que nous vivons.

L’utilité publique de ce projet n’est absolument pas démontrée.
– Les consommations d’eau commencent à se stabiliser depuis quelques années, voire à baisser.
– Le scénario alternatif développé par les associations n’a pas été sérieusement étudié. Il proposait pourtant une connexion sur le barrage de Lavalette dont les réserves sont très importantes.
– L’agriculture du plateau du Pilat n’est pas dépendante de ce barrage comme les nombreuses années avec le barrage vide l’ont démontré.
– L’adduction d’eau du plateau du Pilat n’a pas été problématique pendant ces années sans barrage, ni celle de l’Ondaine.
– Les réseaux d’eau ont souvent des fuites importantes et cela n’a pas été sérieusement étudié pour la plateau du Pilat.

D’autre part, chacun sait que les années que nous avons vécu sans le barrage ont été marquées par une remontée spectaculaire de la qualité de la Semène pourtant dans un état naturel déplorable quand le barrage était en eau.

Pour toutes ces raisons, nous souhaitons l’arrêt de la reconstruction du barrage.

Deux alternatives, au moins, existent.
– La connexion des réseaux concernés sur le barrage de la Valette permettrait d’éviter cette re-construction.
– Une gestion globalisée de l’adduction d’eau au sein de St Etienne Métropole permettrait entre autre, de respecter les normes en matière de débit permettant l’équilibre biologique des rivières de chaque barrage de l’agglomération.

C’est pourquoi nous vous sollicitons pour étudier ces solutions et arrêter les travaux du barrage des Plats.

Dans l’attente de votre décision et en restant à votre entière disposition, nous vous prions d’agréer, madame le Préfet, l’expression de notre considération.

Lela Bencharif, Catherine Herbertz, Olivier Longeon, Conseillers régionaux Rhône Alpes
Anne de Beaumont, Christian Rousson, Conseillers municipaux de l’Ondaine
Nicolas Patureau, Secrétaire du groupe EELV Saint Etienne Ondaine”

Nous ne pouvons que les remercier de leur prise de position publique, en rappelant que cet ouvrage insensé va coûter aux habitants dépendant du secteur géré par le Syndicat des Barrages rien moins que 23 centimes d’euros supplémentaires par mètre cube selon les estimations du Collectif (pendant que le tarif de l’eau baisse prochainement de 9 centimes d’euros sur Saint-Etienne) en plus des 3 millions d’euros d’argent public jeté par les fenêtres, sans compter les coûts de remise aux normes de l’usine de potabilisation en aval de l’ouvrage (mais cela est bien entendu un autre projet, rien à voir, selon le SdB…)…

Rejoindre la discussion 4 Commentaires