La Loire : plus de 20 ans de présence

Source : WWF France

loire-p41Pour un fleuve sauvage et beau

En 1986, le WWF a créé avec FNE le collectif « Loire Vivante », pour s’opposer au programme de grands barrages alors prévu sur le « dernier fleuve sauvage d’Europe ». Après 8 années de lutte, dont 5 années d’occupation pacifique du site de Serre de la Fare, en amont du Puy-en-Velay où devait être construit le premier grand barrage, les projets ont été abandonnés. L’Etat les a remplacé, le 4 janvier 1994, par un plan de gestion durable du fleuve, le « Plan Loire Grandeur Nature ». 14 ans après son lancement, ce plan, qui a permis le déplacement d’usines et d’habitations construites en zone inondable ainsi que l’effacement de barrages obsolètes, reste un modèle à l’échelle internationale.

En 2001, le WWF a défini une stratégie, intitulée « Un nouvel horizon pour la Loire sauvage », afin d’accompagner le Plan Loire Grandeur Nature et de renforcer sa logique d’innovation. Il a en particulier concentré ses efforts sur l’effacement du barrage EDF de Poutès, principal obstacle à la migration des saumons, la création d’une réserve de biosphère sur les sources de la Loire et de l’Allier, l’accompagnement de l’Etat pour créer une « culture du risque naturel d’inondations ». Enfin, le WWF soutient l’ONG, SOS Loire Vivante, dans sa lutte contre l’extension du port de Nantes St Nazaire sur les dernières vasières de cet espace remarquable. La première association environnementale française travaille également à la création d’un corridor écologique au Bec d’Allier tout en animant un collectif associatif, le Collectif Loire Amont Vivante pour améliorer le fonctionnement du grand barrage de Grangent, vers St Etienne.

Loire Nature : un programme exemplaire.

Le WWF, en lien avec 15 partenaires dont la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels et la Ligue pour la protection des oiseaux a conduit entre 1993 et 2006 un programme de préservation de la Loire et de ses affluents nommé « Loire nature ». Ce programme a permis d’unir l’ensemble des acteurs de la communauté ligérienne (collectivités, scientifiques, agriculteurs, diverses ONG) autour d’un objectif de protection et de restauration des milieux naturels, en particulier autour de la question de la préservation de l’espace de liberté du fleuve, en lien étroit avec les populations locales. Ce programme a permis la maîtrise d’usage ou foncière sur 5500 hectares de milieux naturels d’une grande valeur, sur l’ensemble du bassin de la Loire et de ses affluents. C’est un exemple pour l’Europe entière.

Découvrez le site Internet www.loirenature .org pour en savoir plus.

Ces actions se poursuivent actuellement dans le cadre du Plan Loire Grandeur Nature, pour une période allant de 2007 à 2013.

Le WWF-France, pour sa part, met en place un projet innovant pour la mise en œuvre de corridors écologiques autours du Bec d’Allier. Ce projet s’appuie sur une démarche participative. En effet, des acteurs aussi divers que les associations, les collectivités, les établissements publics pourront coopérer dans le but de faciliter les déplacements des espèces animales les plus remarquables de ce carrefour important de migration.

Vous pouvez découvrir les opérations programmées et réagir sur le site internet : www.plan-loire.fr/