Le tribunal administratif annule l’autorisation de réhabiliter le Barrage des Plats

Le tribunal administratif de Lyon a rendu la semaine dernière une décision qui “annule l’arrêté préfectoral du 22 mai 2012 autorisant la réhabilitation du Barrage des Plats” sur la commune de Saint-Genest-Malifaux.

La juridiction déclare illégale la décision de la préfète de la Loire et celle prise la veille (le 21 mai 2012) par le conseil syndical du Syndicat des barrages, présidé par Marc Petit, maire de Firminy, explique un article de Denis Meynard dans L’Essor Affiches de ce 22 novembre. Les représentants de cette commune, ainsi que ceux de Fraisses et de Saint-Paul-en-Cornillon avaient déclaré d’intérêt général cette opération de reconstruction. A la différence de ceux de la ville d’Unieux, qui eux sont opposés au projet.

“Le Syndicat des barrages et la préfecture n’étaient pas en mesure d’indiquer, mercredi, s’ils feront ou non appel de cette décision qui, quoi qu’il en soit, est exécutoire”, explique l’hebdomadaire. Elle interrompt donc les travaux déjà relativement avancés sur le barrage, confiés à une entreprise du groupe Bouygues, sur la commune de Saint-Genest-Malifaux.

Article original publié sur Zoomdici

Rejoindre la discussion 13 Commentaires