Opération Rapetous Saint-Etienne et Le Puy en Velay

Un succès ! Action amusante et informative, très bien reçue du public, qui reste absolument sous-informé, le Collectif réitèrera ce type d’actions sous peu dans la zone concernée…

L’action conjointe CLAV – SOS Loire Vivante à Saint-Etienne et au Puy en Velay a permis de remettre la question de ce gaspillage incohérent (et schizophrène compte tenu du contrat de rivière mis en place sur la Semène à hauteur de 9 millions d’euros) à l’ordre du jour des médias et du public rencontré. Merci aux présents qui ont fait le déplacement et au soutien d’EELV !

[alpine-phototile-for-picasa-and-google-plus src=”user_album” uid=”107056232166292695763″ ualb=”5877915294327116881″ imgl=”fancybox” dltext=”Picasa” style=”bookshelf” num=”20″ size=”220″ curve=”1″ align=”center” max=”100″ nocredit=”1″]

France 3 a couvert l’action avec un reportage hier soir dans l’édition de Saint-Etienne, couplé à une interview d’Alain Bonard de la Frapna, membre du Collectif, et de Marc Petit, qui semble toujours aussi sourd à l’argumentation, la logique et la raison, lui qui était pourtant contre la reconstruction de l’ouvrage jusqu’à son arrivée à la mairie de Firminy.

As-t-il prévenu “ses” contribuables qu’ils allaient financer l’ouvrage à hauteur de 25 ct d’euros minimum supplémentaires par M3 consommé, sans compter le coût exhorbitant de la remise aux normes de l’usine de potabilisation en aval (4,5 millions d’euros), sans laquelle la précieuse manne financière représentée par la vente de cette eau aux communes environnantes ne sera pas possible? La “gestion de la cité” est véritablement vidée de tout (bon) sens, d’autant plus en ces temps de crise économique et écologique sans précédent.

Article du Progrès :

Le communiqué de SOS Loire Vivante – ERN – REN en haute-loire, les photos suivront sous peu:

Un bel article de Zoomdici 43 :
Article gaspillage d′argent public

20130514_12085720130514_122117

Rejoindre la discussion 2 Commentaires